Histoire du Grand Ballet de Martinique


Créé en 1946 par Alexandre Nestoret, le Ballet s'appelait " Groupe Folklorique Martiniquais. Il était dirigé par Loulou Boislaville.

En 1966, le célèbre chorégraphe américain, Ronnie Aul, est envoyé à la Martinique par le Ministère de la Culture de l'époque, à la demande de l'Office du Tourisme de la Martinique pour faire de ce groupe un ballet professionnel, structuré, pour évoluer dans les hôtels et sur les navires de croisière.

C'est lui ce chorégraphe qui, tout au début, a chorégraphié toutes les danses et c'est lui aussi qui a mis en scène tous les aspects de la vie quotidienne martiniquaise ; lui qui dans son jeune âge a travaillé dans les comédies musicales américaines avec les plus grands (Gene Kelly, Fred Astaire). C'est la naissance des Ballets Martiniquais, en partance à travers l'Europe pour la promotion de la Martinique, en participant notamment aux différentes manifestations (Gala d'inauguration de l'aéroport Kennedy à New York, Gala des princes et des princesses au Waldorf Astoria à New York, ouverture des Jeux Olympiques de Munich...)

Puis, chemin faisant avec Jean-Pierre Bonjour et le producteur Gérard Sayaret, la troupe prend l'appellation "Grand Ballet de Martinique" en 1978. Le Ballet évolue le soir dans les différents établissements de la grande hôtellerie et en partenariat avec le Comité Martiniquais du Tourisme sur les navires de croisière.

L'ouverture vers l'extérieur est, elle, considérable : plus de 20 tournées de quatre à six mois, cinq fois le tour du monde. Le Grand Ballet de Martinique est d'ailleurs produit dans le monde entier par le bureau de concerts Gérard Sayaret de Paris, qui produit également des dizaines de grands artistes, dont le célèbre Ballet de Tahiti et le Ballet National du Sénégal.

La Troupe est placée sous la direction de Suzon Sainte-Rose, danseuse du groupe depuis l'âge de 15 ans et qui, à l'époque, avait suscité l'admiration de Loulou Boislaville qui a déclaré : "cette petite ira très loin" puis plus tard "je ne m'étais pas trompé, je suis satisfait"

Tout en assistant le chorégraphe américain Ronnie Aul, musique, costumes, chants, danses et rigueur font bon ménage à la grande satisfaction des professionnels du tourisme

Suzon Sainte-Rose co-dirige le Ballet avec l'action très efficace de Léandre Moreau, ancien attaché de presse et relations publiques du Grand Ballet de Martinique en Métropole, dont il est l'un des piliers, très apprécié lui aussi par les professionnels de la filière touristique.

C'est lui, Léandre Moreau qui décide le premier de présenter les spectacles en anglais dans les hôtels et sur les navires de croisière, après une formation dispensée par la Chambre de Commerce de la Martinique, en partenariat avec le Comité Martiniquais du Tourisme et la Collectivité Territoriale de Martinique.


© 2022 Grand Ballet de Martinique All Rights Reserved.